HTTP://roubaix.free.fr
HTTP://roubaix.free.fr

12.- 1495-1498 : Chapelle de Sainte-Croix; devant l'autel; sur une lame de cuivre :
Ha mort! de laquelle n'est chose plus certaine, et moins certaine que l'eure, par vraye dévotion fut faicte ceste chapelle en l'honneur et révérence de la S. Croix, où gist à présent en pasture de vers le corps de noble et puissant chevalier et baron, qui ceste chapelle fit faire à ses propres deniers, qui en son temps fut conseiller et chambellan de Philippes duc de Bourgogne et de Brabant, et du duc Charles son seul filz, princes et seigneurs desdicts lieux, et depuis de très excellent et très puissant roi des Romains et de Hongrie, qui eut espouse la seulle fille du duc Charles, qui d'elle eut un seul filz appellé Philippes archiduc d'Austrice, duc de Bourg., de Brabant, comte de Flandre. Et lequel seigneur en son temps DE ROUBAIS fut pélerin, et visita luy unxiesme de gens à ses despens les saincts lieux de Jérusalem, si comme le mont Calvaire, le S. Sépulchre, auquel lieu il fut fait chevalier, et le mont de Sinay, et plusieurs autres et saints lieux. Et en retournant dudict voyage, passa par le royaume de Cypre, de l'isle de Rhodes, auquel lieu luy fust monstré par le grand maistre de Rhodes la S. Espine, qui flourit tous les bons vendredis de l'an. Et de là s'en alla par mer au pays du prince de Tarente, qui est en Pulle, et de là se partist au royaume de Napel, là où il visita le roy en sa royalle majesté, qui alors portoit l'ordre du Toison. Et de là s'en alla à S. Pierre et S. Pol à Rome là où il visita nostre S. Père et plusieurs saints lieux audict Rome. Et fut hors pour faire son voyage ung an revolu. Pourquoi en son temps passa périls mortels tant sur mer, comme en batailles, qui du temps furent faicts du duc Philippe et du duc Charles son fils cy dessus mentionnez. Lequel seigneur de Roubais en recognoissant les grâces que Dieu le créateur luy avoit faict de l'avoir retiré de tant de périls, il fonda et fit faire, en l'honneur de la douloureuse passion de Nostre Sauveur et pour la rémission de ses péchez, la chapelle du S. Sépulchre audict lieu de Roubais, à ses propres deniers, et fut dédiée par Monsieur l'évesque de Tournay, abbé de S. Bertin. et si fonda en ladite chapelle et amortist chacun jour de l'an perpétuellement une messe à estre célébrée par un chapelain tel qu'il plaira audict seigneur dudict lieu ou dame dudict Roubais et non à aute. Et si fonda aussi à la dicte chapelle, tous les premiers vendredis des mois de l'an, messe solemnelle à diacre et soubsdiacre avec procession, jouant des orgues à ladite messe. Et si fonda aussi, en ladite chapelle, tous les vendredis de l'an, une louange qui se chantera à l'heure du soleil couchant, comme tout est contenu ès lettres de ladicte fondation. Et si fut faicte en son temps et de ses deniers la chapelle de S. George et de S. Sébastien audict lieu de Roubais. Et donna avec les reliquaires et joyaux, et livres, et tout ce qui appartient à la messe. Et fit faire en son temps la maison du chastel dudict lieu et clorre la bassecourt de murs, et si fit clorre le bourg dudict Roubais de fossés, de hayes, et amasser de maisons, comme l'on peut veoir. Et tout ce que dict est le fit de son vivant en entière cognoissance de son créateur et rédempteur Jésus. Lequel fut né et baptizé à Herselles le premier jour d'aoust l'an de grâce mil quatre cent quinze, et fina ses jours en attendant la miséricorde de Dieu l'an de grâce mil quatre cents nonante huict, le septiesme jour de juin.
Et soubs ceste chappelle de Ste Croix gist aussy le corps de noble et puissante dame madame Marguerite DE GHISTELLES, dame de Roubais et du Breucq, en son temps compaigne et espeuse dud. Pierre sgr DE ROUBAIX, quy fut née et baptisée le 14e jour d'octobre l'an de grâce 1415, et fina ses jours en attendant la miséricorde de Dieu l'an de grâce 1495, le 17e jour d'octobre. En priant por eulx, en disant Pater noster.


13.- 1559 : Emplacement non désigné :
Cy gist Antoine DE CHASTELER, canoine de Tournay, qui trespassa 1559.

14.- 1560 : Autrefois dans l'église; retrouvée vers 1859 dans une maison de la rue Pauvrée; actuellement au musée; pierre bleue :
Cy gist M. Pierre DU CROCQ, jadis vice-curé de Roubaix, qui fina le X de mars XVcLX... (l'état de la pierre ne permet pas de si ce X était final ou s'il précédait d'autres chiffres. De même qu'il n'a pas encore été possible de savoir si cette pierre était toujours détenue par le Musée ou non).

15.- 1571 :
(Ici est corrigée par le Webmaster l'année que Leuridan pensait être celle de 1471) Sur la tour :
1571.

16.- 1612 : Ancienne cloche :
Tempore excellentissimorum principum Florentii DE LIGNE, marchionis de Roubaix, et Ludovicae DE LORRAINE, conjugum; fusa per Joannem SAIVIN, pastore Francisco BECQUART, 1612. Maria.

17.- 1637 : Ancienne chapelle du Rosaire; sous le tableau de Saint-François d'Assise :
Celuy que vous voiez dépeint dans ce tableau
C'est l'image de celuy qui gist sous ce tombeau,
Maistre François BECQUART, prêtre licenciez
En la Théologie, qui ayant exercez
L'espace de vingt neuf ans d'un zèle charitable
Dedans ceste paroisse la charge pastorale,
Et enfin s'exposant pour ses ouailles assistés,
Aux furieux assaux de la peste redoublés,
L'an seize cens trente-sept, le VI juin,
La cruelle Atropos à sa vie a mis fin.

18.- 1662 : Près de la chapelle de la Trinité, contre la muraille du côté Nord :
Noble homme Louys DE CROIX, vivant diacre, escuyer, seigneur de Gourguemez, Willy, etc., a fondé à perpétuité en cette église de Roubaix un cathéchisme par lequel le sr pasteur de ce lieu ou son commis cathécisera tous les dimanches de l'an 40 pauvres enfans, lesquels toutes les fois qu'ils y viendront auront chacun pain de patar. A l'entretenement de laquelle fondation les bailly, gens de loy et pauvriseurs de cette paroisse ont obligez les biens de leur pauvreté parmy trois milles sept cent 44 livres parisis qu'ils ont reçue come apert des lettres d'icelles fondation passées pardevant auditeurs du souverain baillage de Lille, le V juillet 1662. De plus le dict seigr a fondé à perpétuité dans le pourpris de la maison des orphelins de Lille un logement et XII prébendes pour XII pauvres orphelins, desquels les trois seront choisis et pris hors de ceste paroisse de Roubaix successivement. Requiescat in pace.

19.- 1666 : Pierre du pavé de l'ancienne église :
Icy gist honorable home Martin CASTEL, vivant licentiés ès médecinne et recepveur du marquisat de Roubay, lequel trespassa le 4 mars de 1666, eagé de 39 ans. Priez Dieu pour son âme.

20.- 1676 : En la chapelle Saint-Antoine :
D.O.M. et P.M.S. - Siste viator; si nosti, luge; si nescis, lege. Quid sub saxo latet ? Eruditissimus ac R. admodum D.D. Joannes PRUS, Insulensis patria, doctina sacrae theologiae licentiatus, munere pastor Robacensis, dignitate Helchiniensis decanus, charitate pater pauperum, consilio alter. Antoninus. Pastor, lustris fere octo oves pavit; decanus, lustris sex inter fratres sedit. Corpore infirmus, spiritu vigens, cunctis fructum attulit. Ecclesiae quem cernis decor, ab illo est, jura in mortem tutatus. Quem immortalem optarant boni, lugent hic mortalem. ecclesia et pauperibus haeredibus conscriptis, mortales hic reliquit exuvias, 2a martii 1676, annos natus LXIV. - In amoris mnemosynon agnatus agnato poni curabat D. Natalis PRUS, pastor in Leers. Requiescat in pace. Amen.

21.- 1679 : Moyenne cloche ancienne :
Très haut et très puissant prince Louis DE MELEUN, prince d'Espinoy, marquis de Roubaix, etc., âgé de cinq ans et demi.

22.- 1691 : Emplacement incertain; devant le choeur probablement :
Ici repose le corps d'honorable homme Jacques DE LESPAUL, seigneur de Gaugie, en son vivant lieutenant et eschevin de ce lieu, décédé le 4 septembre 1691, eâgé de 85 ans, lequel a fondé un obit à perpétuité [au] jour de son trespas. Priez Dieu pour le repos de son âme. Requiescat in pace. Amen.

23.- 18ème siècle : Pavé de la nef :
Sépulture de Marie-Pétronille DESTOMBES, fille du tiers ordre de Saint-Dominique, qui, après s'être dévouée au service des pauvres malades de Roubaix, est pieusement décédée...

24.- 1734 : Ancienne chapelle du Rosaire; marbre blanc dans la muraille :
A la mémoire de Melle Marie-Joseph FLORIN, bienfaitrice de cette décoration, inhumée en cette chapelle, le 15 juin 1734. R.I.P.

25.- 1740 : Pierre bleue du pavé :
Sépulture du sieur Antoine-Adrien MONIER, greffier du marquisat de Roubaix et comté de Néchin, qui, après s'être acquitté de son office avec beaucoup d'intégrité et de probité pendant 39 ans, est décédé le onzième jour de décembre 1740, âgé de 68 ans. Requiescat in pace.

26.- 1743 : Pierre bleue du pavé :
Sépulture du Sr Norbert DELESCAILLE, prestre, natif de Nivelles-en-Brabant, âgé de 65 ans, lequel ayant possédé l'office de la chapelle de Saint-Jean-Baptiste à Roubaix l'espace de 33 ans, est décédé le 10 avril 1743. Requiescat in pace.

27.- 1744-1751 : Pierre bleue du pavé :
D.O.M. A la pieuse mémoire du Sieur jean-Baptiste LEZY, natif de Roubaix, seigneur de Louvaincamp, Bruanderie, du Carnoy, etc., marchand et bourgeois de Paris, où il est décédé et inhumé en l'église de Saint-Eustache, le 2 de février 1744, âgé de 50 ans; et Marie-Joseph LEZY, sa soeur, décédée et inhumée en ce lieu, le 2 janvier 1751, âgée de 42 ans, ayans fondé chacun un obit solennel pour être célébré à perpétuité pour le repos de leurs âmes. Pieux lecteurs, un de profondis S.V.P.

28.- 1746 : Pierre bleue du pavé :
Ici repose le corps de Jean-Baptiste DESTOMBES, administrateur de la chapelle de la Très Sainte Trinité, décédé le 17 janvier 1746, âgé de 63 ans.

29.- 1746 : Pierre bleue du pavé :
Attendant la résurrection, ici repose le corps de Jeanne LE HIER, fille de feu Hugues-Adrien, qui, après avoir vécu exemplairement dans le célibat et dans la congrégation du Tiers-Ordre de Saint-Dominique l'espace de onze ans, à l'édification de toutes les soeurs et regrettée généralement de toutes, est pieusement décédée le 11 de juin 1746, âgée de 40 ans. - Un De profondis, S.V.P., pour le repos de son âme. Requiescat in pace.

30.- 1751 : Pierre bleue du pavé :
Ici repose le corps de Soeur Marie-Angélique DECOTTIGNIES, laquelle, après avoir été pendant de longues années maîtresse de la principale école des novices, s'être louablement acquitté de la charge de prieure 3 années, et employée fort utilement en d'autres offices, est décédée jubilaire de 6 ans, âgée de 80 ans, le 21 octobre 1751. Requiescat in Pace. Amen. (Marie-Angélique Decottignies était religieuse à l'Hôpital Sainte-Élisabeth de Roubaix.)

31.- 1762 : Grosse cloche :
Charles DE ROHAN, prince de Soubise, d'Épinoy et de Maubuisson, pair et maréchal de France, marquis de Roubaix, etc. etc. Je suis nommée Charlotte-Marie, par Me Denis-Joseph DE MADRE DE BEAULIEU, bailly de Roubaix, et dame Marie-Françoise LELONG, son épouse, l'an 1762, sous le pastorat de M. Pierre-François MOTTE. Nos fecit dionysius Josephus VANDAELE, tornacensis.

HTTP://roubaix.free.fr